top of page
Rechercher

Aray Lekool, une école saisonnière

Cette semaine, nous faisons une entorse à notre thématique de la ti'kaz microclimatique pour vous présenter le projet d'école secondaire saisonnière que nous avons proposé au concours d'architecture "The Earth school competition" organisé par Archstorming & l'ONG Kakolum à Kafountine, au Sénégal.


Notre proposition a été portée jusqu'à la phase 3 précédant le choix des finalistes.



Le site de la future école secondaire Aray Lekool, qui signifie en diola « L’école saisonnière » est implanté dans la commune rurale de Kafountine, en Basse-Casamance, un territoire fortement marqué par des pratiques agricoles séculaires qui modelèrent de manière impressionnante les estuaires de mangroves et par des techniques architecturales élaborées et adaptées au climat soudano-sahélien (cases à impluvium, cases à étages en murs de banco).


Une école saisonnière


L’école Aray Lekool est pensée pour être en adéquation avec le climat local de type soudano-sahélien. Pour chaque «case» (bâtiment) de l’école, un système de panneaux de bambous tressés articulés et fixés aux poteaux de bois est présent sur une ou deux façades donnant sur l’intérieur de la cour. Ainsi, selon les besoins, la température, le vent, la pluie, les cases peuvent être totalement closes mais ventilées ou ouvertes sur la cour lors de la saison sèche grâce à des bambous servant de tringles pour des rideaux de tissus traditionnels. Ces rideaux de voilages traditionnels permettent de fermer et ouvrir l’espace tout en assurant une bonne ventilation naturelle des espaces. Ils peuvent être humidifiés en cas de forte chaleur et ainsi faire office de climatiseur naturel en rafraichissant l’intérieur des bâtiments.


Une école jardin


En placant le jardin nourricier et productif au coeur d’un écosystème éducatif que constitue l’école secondaire Aray Lekool, nous faisons le pari de voir la jeunesse sensibilisée au devenir de son territoire, à ses mutations et de l’aider à développer la résilience nécessaire afin de valoriser, de préserver et d’apprendre à vivre en harmonie avec les écosystèmes environnants qui sont d’une richesse incroyable.


Une école village


Avec la construction de cette nouvelle école de 400 élèves située à mi-chemin entre Diannah et Kafountine, notre projet propose de créer un lien entre les deux villes et d’offrir à leurs communautés une nouvelle centralité autour de laquelle pourrait naître un village tourné vers la préservation des techniques d’arboriculture, d’horticulture et de maraîchage. Les habitants doivent mettre en place des stratégies d’adaptation communautaire aux bouleversements climatiques et cette école en sera le catalyseur.


Panneaux



ORGANISATEUR : Archstorming + Kakolum

ÉQUIPE : Sierra

PROGRAMME : Ecole secondaire bioclimatique & jardin nourricier pour 400 élèves

MISSION : Concours - proposition non retenue







33 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page